Les agents doubles Productions

Le troisième lundi du mois de janvier est ( selon une formule mathématique qui vaut ce qu’elle vaut ) la journée la plus pénible de l’année.
Cette journée serait donc le point de convergence de plusieurs facteurs négatifs. Commençons tout d’abord par le fait que ce soit un lundi. À cela vient s’ajouter que nous sommes un tout petit peu à boutte, que nous avons pris 5 kilos durant la pandémie, que nous manquons de vitamines D, pis qu’une fois de plus le frette s’en vient.

Il n’en fallait pas plus pour que nous décrétions que le troisième lundi du mois de janvier serait dorénavant consacré comme la journée nationale de la déprime.
Afin de souligner ce sombre jour, nous offrons à tous ceux et celles dont le moral est à plat ainsi qu’à quiconque présentant des symptômes de mélancolie, la possibilité de relativiser lors de la soirée la plus déprimante de l’année.

LA NUIT DE LA DEPRIME un spectacle décalé, élégant et quand même très drôle, en guise de pied de nez à la morosité ambiante.
Et même à ceux qui jurent être heureux, nous promettons un grand moment d’abattement.

Pour se mettre dans le bain de la déprime, qui de mieux pour animer que Christian Bégin … et Antoine Gratton à la direction musicale… Cette année, plus que jamais déprimons tous ensemble.

Les agents doubles sont fiers de remettre tous les profits de cette nuit spéciale à la fondation Ronald Denis.

À PROPOS DE LA FONDATION

Les profits amassés lors de la deuxième édition de La nuit de la déprime seront à nouveau versés à la fondation de bienfaisance publique Ronald-Denis.

Éminent chirurgien, le Dr Denis est profondément engagé dans sa communauté et a le souci d’améliorer la santé, le bien-être du patient et de sa famille. Ayant constatée que l’obésité était en proie à devenir un fléau, la fondation s’est donnée comme mission première d’accompagner les personnes souffrant d’obésité massive (morbide) et sévère en rendant la chirurgie bariatrique accessible à un plus grand nombre de patients. La vision de la fondation est de s’assurer que les patients soient pris en charge le plus rapidement possible en procurant du temps opératoire supplémentaire aux chirurgiens dans ce domaine.

LA NUIT DE LA DÉPRIME SUR LES RÉSEAUX